Pour un moratoire sur les méthaniseurs

NON à la méthanisation
OUI à une eau de qualité au robinet
OUI à des rivières vivantes
OUI à une agriculture respectueuse des humains et des animaux
Signez la pétition !


2215 signataires.

Identifiants personnels
Lien hypertexte :


Cette pétition est portée par Eau & Rivières de Bretagne, Bretagne Vivante, La Confédération Paysanne 29, CIVAM 29 et GAB29 et sera adressée à la Préfète de la Région Bretagne et au Président du Conseil Régional de Bretagne.

Quand ouvrir le robinet devient dangereux...

Nous avons toutes et tous été touchés par l’accident industriel du méthaniseur de Châteaulin le 20 août dernier. 
Pendant que les spécialistes, savants, lobbyistes se chargent du service après-vente de la catastrophe, personne ne s’est soucié des situations réelles, stressantes vécues par les 180 000 citoyens impactés juste en ouvrant le robinet d’eau. Cette eau qui nous nourrit devient tout à coup néfaste à notre santé, à notre alimentation, à notre bien vivre, à notre tranquillité. 
Quand ouvrir le robinet devient dangereux, quand utiliser l’eau pour faire le biberon de son enfant devient source d’inquiétude, quand on ne sait plus si on peut laver ses légumes ou tout simplement se brosser les dents, quand tout à coup on s’inquiète pour un proche âgé qui n’aurait pas eu l’information, quand on se retrouve à faire la queue lors d’une distribution de bouteilles pour un besoin de base si vital, alors nous pouvons tous mesurer le lien qui nous unit à tout ce qui se passe en amont de ce robinet.

Accidents à répétition

Plusieurs cas d’accidents liés au stockage des déchets ou au fonctionnement de méthaniseurs ont déjà été à l’origine de pollutions de cours d’eau bretons. Les accidents récents de Plouvorn, Beuzec Cap-Sizun et bien entendu de Châteaulin prouvent à l’ensemble de la population l’impact inacceptable sur le sol, l’air, les cours d’eau et la santé humaine. Les accidents sont difficiles à prendre en charge et à maîtriser.

La méthanisation soutient un modèle agricole intensif. Elle ne répond pas à la question de la gestion des déchets et conduit à un processus d’accaparement des terres. La méthanisation n’est pas non plus une réponse à la question du revenu agricole. Elle n’est pas une énergie propre et est contraire au principe de Transition.

Les citoyens ont le droit d’exprimer leurs inquiétudes et d’avoir un avis sur la question sans en être spécialistes. Ils ont le droit de faire des liens avec les activités qui provoquent ces catastrophes et ainsi remonter la chaîne de responsabilité.

Nous, citoyennes et citoyens, usagers d’eau, paysan.ne.s, défenseurs de l’environnement… choqués par la pollution de l’Aulne par le méthaniseur Kastellin, réclamons de la part de l’État et des collectivités territoriales :

  • un moratoire immédiat concernant le développement de la méthanisation en Bretagne ;
  • l’engagement à suspendre les arrêtés d’exploitation des méthaniseurs et établir de nouvelles prescription pour protéger les rivières ;
  • la fin des aides publiques à la méthanisation et leur redistribution vers la conversion du modèle alimentaire et agricole au service des paysan.ne.s et de la résilience des milieux naturels face au dérèglement climatique.

Lire le texte complet du manifeste proposé Par Eau & Rivières de Bretagne, Bretagne Vivante, La Confédération Paysanne 29, CIVAM 29 et GAB29.

Les premiers co-signataires

Organisations : Baie de Douarnenez Environnement, Alliance Slow Food des Cuisinier.e.s, Minga, Le Maquis, Le Maquis des champs, Avenir et Environnement en Pays d’Iroise (AEPI), Association pour la Sauvegarde du pays Fouesnantais (ASPF), Vivre dans les monts d’Arrée, Bevañ e Menez Are, Ellé vivante, Cohérence, AAPPMA Elorn, Terre de Lien, Collectif Arzal en Danger, ACTES en Cornouaille ( Alliance Citoyenne pour la Transition Ecologique et Sociale ), Association SaveStangAlar, Association ADEL (Défense Environnement et littoral du Pays de Daoulas), Association Abers-Nature, Eau Secours 29, Elle était si jolie notre Mignonne, Collectif Scientifique National Méthanisation raisonnée (CSNM), Collectif "Les sens des vents", Collectif National Vigilance Méthanisation- Canal Historique (CNVM c.h.), Collectif GASPARE, Agir pour un Environnement et un Développement Durables ( AE2D), Association Bien Vivre En Anjou, Association RBH56a, Presqu’île de Crozon en Transition, Collectif des coquelicots de Daoulas, Collectif Citoyens Lotois, Nature et Patrimoine Centre Bretagne, Ligue des Droits Humains de la presqu’île de Crozon, Fédération Bretagne Nature Environnement, Association Cyberacteurs, Sur un air de terre, La Coulée Verte, Assemblée Citoyenne Châteaulin, Collectif " Un autre Châteaulin est possible !", Attac Brest, Rivières et Bocage Bélon Brigneau Merrien, Locmélar, Saint-Sauveur, Sizun, disent non à la centrale, Commana Dit Non à la Centrale, Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre , Association Pays d’Emeraude Mer Environnement, Vivre à Puiseulx, Halte Aux Marées Vertes, Faucheurs volontaires d’OGM 29, Stop Métha Plouha, Amis des Chemins de Ronde du Finistère

Partis et organisations politiques : NPA Châteaulin, Ensemble Finistère !, La France Insoumise, EELV Bretagne, UDB.

Quelques liens d’intérêt

Le courriel de confirmation de votre signature est parfois considéré comme des spams. Pensez à relever votre boites "indésirables".


Les données collectées seront uniquement utilisées par les 5 structures porteuses de la pétition pour vous informer des suites de notre démarche de demande d’un moratoire et en aucun cas échangées ou commercialisées.
Conformément à la loi, vous avez à tout moment la possibilité de demander le retrait de vos coordonnées en vous adressant à erb@eau-et-rivieres.org